Ethical Issues in the Management of Severe Heart Failure

Posted by on 20 Fév 2016 in Publication | 0 comments

Summary

The extensively fast growing development of technology applies especially in medicine and in the aggressive treatment using interventions in cardiology. This may lead to an utopian race for the unlimited usage of powerful tools which may be opposed by ethics that has the ability to channel these strong trends. The role of the cardiologist is to help patients act on their lives using repeated information on the proposed therapeutic choice. It is crucial not to make a thing from a human, vulnerable person where research procedures and manipulations may lead to physical and moral degradation. Caution should be taken not to alter the field of privacy and intimacy which may harm the patient and lead to physical and moral degradation. Maintaining quality of life should be a priority along with preserving a subjective well-being. The latter is promoted through a personal lifestyle based on traditions, existential coherence and integration within the community. Truth, authenticity, respect and dignity must be delivered to patients to avoid utilizing them as an instrument.

Read More

Heart Disease

Posted by on 20 Fév 2016 in Publication | 0 comments

Ethical Issues in the Management of Severe Heart Failure Summary

 

Summary

The extensively fast growing development of technology applies especially in medicine and in the aggressive treatment using interventions in cardiology. This may lead to an utopian race for the unlimited usage of powerful tools which may be opposed by ethics that has the ability to channel these strong trends. The role of the cardiologist is to help patients act on their lives using repeated information on the proposed therapeutic choice. It is crucial not to make a thing from a human, vulnerable person where research procedures and manipulations may lead to physical and moral degradation. Caution should be taken not to alter the field of privacy and intimacy which may harm the patient and lead to physical and moral degradation. Maintaining quality of life should be a priority along with preserving a subjective well-being. The latter is promoted through a personal lifestyle based on traditions, existential coherence and integration within the community. Truth, authenticity, respect and dignity must be delivered to patients to avoid utilizing them as an instrument.

 

Heart-Disease---couverture

Read More

Le rôle des soins palliatifs

Posted by on 20 Fév 2016 in Publication | 0 comments

Dans sa quête de progrès vers la prise en considération de l’être humain dans la globalité de son existence, la médecine viens d’esquisser un pas complémentaire en ajoutant à sa préoccupation de traiter la maladie, celle d’apporter ses soins aux mourants. Ce souci du bien-être, du « mieux-être », du confort de l’autre est transféré depuis la fin du siècle dernier des unités spécialisés de la médecine aux Soins Palliatifs. Il a suscité un déplacement de l’intérêt scientifique pour les moyens de guérir à ceux de tracer les voies les moins traumatisantes du mourir. Parmi elles, l’euthanasie et l’assistance au suicide se sont révélées les plus critiques et les plus sujettes à réflexions et aux débats. Cette transmutation a obligé les soignants à inviter à la table des débats les politiques, juristes, philosophes, scientifiques, administrateurs et religieux pour clarifier leurs positions sur les problèmes posés à la société par un nouvel art de vivre et de mourir.

De médical, le thème des soins palliatifs s’est focalisé sur un problème de société devant la nécessité d’accueillir un nombre de plus en plus élevé de personnes atteintes par le grand âge et des conséquences sur leur santé. Il s’agit d’accompagner les patients atteints dans leur cheminement vers la finitude ou leur décision de mettre un terme à une existence devenue si insupportable qu’ils préfèrent y mettre fin prématurément. Ainsi, se posent les questions de la « méthodologie » du mourir et celle de l’organisme ou de la personne chargée d’exécuter cette décision. C’est aux questions posées à la médecine et à la société que cette réédition tente de répondre, à la lumière des enquêtes initiées par les institutions publiques chargées de recueillir les opinions susceptibles d’orienter une politique de santé appropriée aux approches de la mort.

 

Editions L’Harmattan

Nouvelle édition

Le-rôle-des-soins---aplat-2e-edition

 

Ce livre pose un regard rétrospectif sur la médecine moderne, qui, envahie par les techno sciences, avait oublié de s’occuper de l’homme dans sa totalité. Il se propose de décrire une autre conception de la médecine où malades, personnes âgées et mourants sont pris en charge dans leur globalité avec leur composante physique, psychique et spirituelle. Appelée palliative, elle vise moins à guérir qu’à soigner et à accompagner.

Quelles sont les raisons qui incitent les soignants à soulager la souffrance en fin de vie ? Comment sera-t-il possible de les recruter au moment où les vocations et intérêt pour les professions de santé diminuent pendant que les besoins augmentent ? Ce sont les interrogations sur les pratiques et l’avenir de cette nouvelle médecine centrée sur la communication et les relations entre soignants et soignés, en institution ou à domicile qui sont esquissées ici. Son adaptation à la solution des problèmes posés par la modernité permettra-t-elle de rendre à l’être humain en fin de vie sa dignité perdue dans les arcanes de l’administration, les itinéraires mystérieux de la science, les pièges des techniques et de rompre son isolement dans la société ?

Première édition

Le-role-des-soins-palliatifs-1ere-edition---couverture  Le-role-des-soins-palliatifs-1ere-edition---4e-de-couverture

Read More

Thèse « Ethique des soins palliatifs »

Posted by on 20 Fév 2016 in Publication | 0 comments

Résumé

Un manteau (pallium) recouvre pudiquement le corps souffrant du patient atteint d’une maladie grave qui se termine par une mort proche. Pour la rendre plus douce, les soins palliatifs prennent la relève des soins curatifs devenus inefficaces. Pour leur conférer une spécificité, ils évoluent dans le cadre d’une philosophie et d’un mode d’approche qui prennent la relève des soins curatifs devenus inutiles, dangereux et dépourvus de tout espoir de guérison. Ils sont dispensés plus souvent par les femmes dont on pense qu’elles sont pourvues d’une capacité plus grande que celle des hommes pour apaiser les souffrances, diminuer l’intensité des douleurs et amortir le choc affectif, mental et anxiogène qui précède la survenue de l’agonie puis de de la mort. La société des profanes, des soignants, des philosophes et des religieux pense que ces mesures sont de nature à transformer le drame du mourir en un épisode plus serein que celui ressenti auparavant en l’absence de toute intervention humaniste, médicale ou spirituelle sur le corps et l’esprit tourmentés du mourant.

Télécharger la thèse au format PDF

Read More